Que devient l’eau après utilisation ?

Au cours de ce Siècle , l’humanité à multiplié par dix  les quantités d’eau qu’elle à prélevés, et la moitié de ce quelle à consommées.

Avec la croissance démographique, l’industrialisation et l’extension de l’agriculture irriguée.

Actuellement des régions de notre Planète manquent ou pourrait manquer d’eau ,une fois utilisées, les eaux usées se déverse dans le réseau d’assainissement pour subir différents traitements .

Les eaux usées Domestiques.

Les eaux usées, qui proviennent de nos utilisations quotidienne ( WC, douche, cuisines) sont généralement chargées de détergents, de graisses, de solvants, de débris organiques… ou des usines, elle ne peuvent pas être rejetées telles quelles dans le milieu naturel.

Ces «eaux sales» doivent être dépolluées et traiter  afin de ne pas salir  les cours d’eau potable.

-eaux ménagères (salles de bains et cuisines) sont généralement chargées de détergents, de graisses, de solvants

-eaux-vannes  chargées de diverses matières organiques azotées et de germes fécaux.

Le recyclage des eaux usées.

C’est dans les pays où les ressources en eau sont les plus faibles que cette pratique est la plus courante. À titre d’exemple, la ville de Mexico réutilise presque 100 % de ses eaux usées pour irriguer près de 85.000 hectares de cultures.

Il existe toutefois un risque de contamination des sols, de l’eau et de la végétation. Les eaux usées et épurées doivent donc répondre à des critères de qualité rigoureux

Les avantages du recyclage des eaux usées

  • Une eau utilisée deux ou trois fois avant d’être rejetée dans le milieu naturel.
  • Un recyclage deux fois moins cher que le dessalement de l’eau de mer.
  • Une économie de la ressource en amont et une réduction des déchets en aval.
  • Une économie d’énergie liée aux activités de pompage et de transport de l’eau.
  • La réutilisation de matières organiques présentes dans les eaux usées, pouvant fournir, après leur méthanisation, l’énergie nécessaire à leur traitement.
  • La possibilité de devenir de l’eau potable et utilisable à des fins alimentaires après passage par des traitements poussés et par la recharge dans les nappes.
  • L’utilisation dans des circuits industriels en boucle courte, dans une logique d’écologie industrielle.

 

Séparer les eaux usées des eaux de pluie

Lorsque les habitations sont trop éloignées de ces réseaux de collecte, des systèmes d’assainissement individuels avec un traitement sur place des eaux usées prennent le relais.

Pendant la collecte, il arrive que les eaux usées soient mélangées avec les eaux de pluie.«Pour réguler au mieux ce flux, il existe des bassins de stockage capables de retenir temporairement des volumes d’eau importants.»

Des eaux dépolluées

Une fois ces eaux sales collectées, elles sont transportées dans des réseaux d’assainissement puis envoyées dans une station d’épuration  qui préfère le terme de «station de dépollution», la dépeint comme une «gigantesque machine à laver». «Par un pré-traitement, l’idée est de se débarrasser rapidement des déchets volumineux, les sacs plastiques, le bois et des graisses. Ensuite, les pollutions sont mangées par des bactéries, à l’aide d’un traitement biologique et physico-chimique».

Les traitements physico-chimiques permettent d’éliminer environ 70% des matières en suspension. Des traitements complémentaires, destinés à éliminer l’azote et le phosphore, peuvent être utilisés selon les contraintes de qualité du milieu naturel où sont rejetées les eaux.

Préserver la ressource

L’eau est précieuse. Elle doit être préservée.
Après des traitements complexes dans une usine d’eau potable, elle est distribuée aux consommateurs. Si l’eau doit être utilisée avec attention et sans gaspillage, il faut aussi la protéger contre toutes les formes de pollution ; celles qui touchent les rivières, les lacs et les nappes souterraines. L’assainissement des eaux usées est une étape cruciale qui permet de garantir la qualité de notre environnement. Il utilise des capacités industrielles qui permettent de rejeter une eau dépolluée dans le milieu naturel.Ce processus de dépollution respecte trois étapes clés :

  •  La collecte des eaux usées qui se fait à travers un réseau d’assainissement. Ce réseau est constitué de canalisations, appelées également collecteurs, qui acheminent les effluents vers l’usine de dépollution.
  •  Le nettoyage des eaux usées dans l’usine de dépollution. Les niveaux de traitements sont adaptés en fonction des exigences de qualités requises en fonction du milieu où les eaux seront rejetées. 3 niveaux de traitements sont possibles : le traitement primaire élimine les matières solides et les gros déchets ; le traitement secondaire réduit les polluants dissous dans l’eau par des procédés biologiques ou physicochimiques ; le traitement tertiaire désinfecte l’eau et élimine l’azote et le phosphore responsables du développement des algues qui peut nuire à l’équilibre des rivières. On retrouve ces substances dans les boues extraites au cours du nettoyage. Ces boues peuvent être recyclées sous forme d’engrais pour l’agriculture.
  • Le rejet de l’eau une fois épurée dans le milieu naturel sans compromettre l’équilibre de l’environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *